Pourquoi une Nef des sciences ?

La dimension « régio »-nale et transfrontalière

La référence explicite à l'œuvre de Sébastien Brant, « La Nef des fous » (parue en 1494), évoque la richesse des idées et la tradition humaniste toujours d'actualité dans le Rhin supérieur. Et cette dimension transfrontalière, composante essentielle de l’identité de la région, est au cœur des préoccupations de la Nef des sciences dans l’élaboration de ses projets et la structuration de son territoire.

La dimension dynamique et itinérante

La Nef est un moyen de déplacement, d'itinérance, d'exploration, qui évoque des expéditions vers de nouveaux mondes et territoires.

La dimension poétique

Dualité et complémentarité… Le terme « Nef » fait référence à un monde imaginaire et onirique, un univers de voyages. En contrepoint, le mot « science » évoque plutôt la rationalité.

La dimension sociale et historique

La Nef comme élément architectural est le lieu de rassemblement d'une communauté, mais évoque également les grands halls industriels, qui renvoient à l’histoire de la région mulhousienne.

Recevez le Magazine des sciences tous les mois par courriel